Ma déGooglisation

Cela faisait un peu plus de trois ans que je n’avais pas pris le temps d’écrire sur ce blog. Depuis beaucoup de choses ont changé dans ma vie. 🙂 Vous m’avez connu comme un fervent défenseur de Google et aujourd’hui je reviens avec un article expliquant pourquoi et comment j’ai quitté Google.

Avant de commencer cet article, je tenais à préciser que je continue d’apprécier la qualité du travail réalisé par Google. Ils sortent vraiment de très bons produits. Mais je suis rendu à un point où je souhaite me sortir de cette dépendance.

Pourquoi vouloir se déGoogliser et quitter Google ?

Comme je viens de le dire, je me sentais de plus en plus dépendant de Google. Je ne sais pas ce qui m’a pris j’ai décidé en début d’année 2019 de me laisser un an pour me débarrasser totalement de Google dans ma vie. On peut dire que c’est ma résolution de 2019. Nous sommes début février et je ne pensais pas que j’allais avancer aussi rapidement. Je vais le présenter tout au long de cet article, tout n’a pas été facile. Mais je ne pensais pas malgré tout que tout serait aussi rapide.

Dans cet article je vais vous présenter les différents points où je référençais la présence de Google dans ma vie. Si vous voyez d’autres points que j’aurais pu oublier n’hésiter pas à m’en faire part en commentaire.

Pour chaque solution présentée je vais vous présenter les avantages et inconvénients par rapport aux outils proposés par Google.

Se passer de Google est-ce facile ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question. Ce n’est pas extrêmement compliqué, mais il faut avoir des notions en informatiques un peu poussées. Ou alors avoir la chance d’avoir dans son entourage une personne qui s’y connait. Je fais partie de la deuxième catégorie de personne :). Mon frère m’a bien aidé dans ma déGooglisation. Je vous indiquerai ce que j’ai pu réaliser tout seul et là où j’ai dû me faire aider.

Ne plus utiliser Google n’est pas gratuit

Vous connaissez sûrement la célèbre citation : « Si c’est gratuit c’est vous le produit ». Vous passer de Google aura donc un coût. Après cela dépend  de quel niveau d’indépendance vous souhaitez et des alternatives que vous choisirez. Pour ma part, je suis autour de 80€ par an de dépense.

Première étape référencer l’utilisation d’un outil Google

Pour réussir à se passer de Google, il faut d’abord voir où est-ce qu’on l’utilise pour trouver une alternative.

La recherche sur le web

Évidemment dès que l’on pense Google on pense moteur de recherche. Je pense que celui-là vous l’auriez tous trouver facilement.

La navigation sur le web

Sûrement comme près de 30% des internautes français vous utilisez Google Chrome.

Le stockage de données

Je ne sais pas vous, mais personnellement j’utilisais jusqu’à il y a peu l’outil Google Drive. Très simple d’utilisation, il était synchronisé automatiquement avec tous mes appareils. Je pouvais retrouver très facilement mes données n’importe où et à n’importe quel moment. Mais ce n’est pas tout. C’est également un outil collaboratif. Il me permettait donc de partager des documents avec des tiers, et leur permettre de les modifier en direct.

La gestion des photos

Google Photos est vraiment un outil intéressant. Il permet de synchroniser automatiquement toutes les photos. De créer des albums. Il est également possible de partager des photos et des albums avec d’autres personnes. Petit plus, il propose des modifications automatiques ou manuelles des photos.

L’écoute de musique

J’utilise un abonnement Google Play Music pour me permettre d’écouter en streaming de nombreux artistes.

Regarder des vidéos

Difficile de passer à côté de Youtube pour regarder des vidéos sur Internet.

Gérer ses contacts

Je ne sais pas pour vous, mais de mon point de vue, la gestion des contacts via Google Contact est vraiment très pratique. On retrouve tout ses contacts n’importe où et n’importe quand. Cela est très pratique en cas de perte ou changement de téléphone.

Gérer son agenda

Google Agenda est un outil également très pratique pour la gestion de son planning. Avec la possibilité de recevoir des alertes en avance pour être sûr de ne manquer aucun rendez-vous.

La gestion des ses emails

Gmail est une boite mail vraiment très simple pour gérer ses emails.

Utiliser une carte ou un GPS

Google Maps était pour moi le premier réflexe quand je devais localiser un lieu ou chercher à m’y rendre.

L’OS de son téléphone

En 2017 Android c’était 85% du marché. Autant vous dire que Google est dans la poche de tout le monde.

Un outil d’analyse sur le web

Quand on vous dit analyse des données d’un site web, à quel outil pensez vous en premier ? Google Analytics est l’outil le plus répandu.

Diffuser du contenu

J’ai chez moi un Chromecast pour diffuser images, vidéos et musiques.

Trouver des alternatives à Google

Il était maintenant temps pour moi de commencer à chercher des alternatives à tous ces outils. J’ai donc commencé à regarder ce qui était disponible. La solution de facilité aurais été de tout basculer sur Microsoft, mais ce n’était pas du tout le concept de mon projet. Microsoft comme Google exploitent de la même manière mes données.

Pour avoir utiliser plusieurs fois leurs outils, j’ai commencé par me tourner vers Framasoft. Je trouve qu’ils proposent de réelles alternatives intéressantes. Mais par rapport à mon besoin ils n’allaient pas assez loin ou alors pas de manière suffisamment fluide et intuitive.

J’ai donc regardé d’autres solutions, où j’allais même encore mieux maîtriser mes données.

PS: aucun des liens que vous allez trouvé dans cet article n’est sponsorisé. Je vous présente juste ce que j’ai trouvé. Libre à vous d’en faire ce que vous voulez. 🙂

Qwant une alternative au moteur de recherche de Google

Pour le moteur de recherche, j’ai  longtemps hésité, mais on peut en changer facilement. Il en existe de nombreux concurrents à Google. J’ai choisi Qwant, mais j’aurais pu me tourner vers Ecosia, ou Lilo. J’ai pris Qwant car c’est le moteur de recherche qui respecte le plus la vie privée. Les deux autres m’intéressaient pour leur usage écologique ou associatif de leurs bénéfices.

Ce changement n’a pas été le plus compliqué à mettre en place. Chacun est libre de choisir le moteur de recherche qui lui fait plaisir et avec lequel il se sent le plus à l’aise.

Naviguer sur le web avec Firefox

J’ai longtemps utilisé Firefox, mais rapidement je suis passé à Google Chrome. Il était donc temps pour moi de revenir sur Firefox qui est un navigateur open source. Niveau usage, je n’y vois vraiment aucune différence. Firefox serait peut-être même un peu moins gourmand que Google Chrome.

Le stockage de données via son propre serveur

C’était pour moi un point essentiel de ma déGooglisation. Je me devais de trouver une réelle alternative à Google Drive. L’outil de Framasoft n’était pas suffisamment au point pour moi. Et la capacité de stockage était trop faible.

J’ai donc fouillé sur le web afin de trouver l’alternative qu’il me fallait. Ce fut la partie la plus compliquée, là où mon frère (encore merci Marc 😉 ) m’a le plus aidé.

Pour cette étape-là, il y a de nombreuses manipulations et installations à faire. Avec l’usage de nombreux outils différents. C’est également ce qui va me coûter le plus cher.

Pour rappel, les objectifs sont :

  • stocker mes données
  • permettre de donner accès à mes données
  • permettre à d’autres de modifier certains fichiers
  • avoir accès partout et tout le temps

Trouver son serveur

J’ai donc cherché un serveur me permettant de stocker tout cela. J’ai trouvé mon bonheur grâce à Kimusfi. Seule complexité, leurs serveurs les moins chers sont souvent en rupture de stock il faut se créer des alertes pour être dans les premiers à en commander un. J’ai finalement réussi à avoir le KS-2 à 6€ par mois.

Installer un logiciel cloud

Une fois le serveur trouvé, il fallait installer un logiciel cloud dessus. (Tout d’abord il a fallu installer Linux dessus, encore une fois c’est mon frère qui s’en est chargé, comme pour l’installation de ce logiciel et de ceux qui vous suivre pour la partie cloud). Je me suis tourné vers un cloud open source qui a l’air d’avoir bonne réputation. Il s’agit d’OwnCloud. Je l’utilise depuis 3 semaines et j’en suis vraiment ravis.

Avec ce logiciel, je peux donc depuis n’importe quel appareil stocker mes données et les partager à n’importe qui. Tout en y ayant accès n’importe où et n’importe quand.

Installer des plugins

De nombreux plugins sont disponibles sur Owncloud. Là dans mon cas mon besoin va être de pouvoir éditer en temps réel des fichiers que j’héberge. J’avoue ne pas connaître le nom du plugin, c’est mon frère qui s’est chargé d’installer tout cela. Même lui m’a dit que c’était un peu compliqué…

Et voilà, j’ai désormais mon équivalent à Google Drive. Vu l’espace de stockage disponible, j’ai créé des comptes à des personnes souhaitant tester elles aussi cet outil. Dans ce cas là il faut avoir confiance dans la personne qui héberge.

Owncloud pour la gestion des photos

Au final, je n’ai pas réussi à trouver d’alternatives à 100% identiques à Google Photos. J’utilise donc OwnCloud pour conserver toutes mes photos. Il est normalement possible de configurer une sauvegarde automatique, mais je n’ai jamais réussi dans mon cas. Du coup je pratique un stockage simple, je peux faire des albums et les partager. Par contre cela n’améliore pas automatiquement mes photos. Mais ça c’était surtout un gadget. 🙂

L’écoute de la musique, je n’ai pas basculé

Pour écouter de la musique en streaming j’utilise toujours Google Play Music. J’ai hésité à m’abonner chez un autre, mais je me suis dit que ce serait toujours la même logique. Si vous avez des alternatives, je suis preneur.

Newpipe pour remplacer Youtube

Newpipe ne fonctionne que sur smartphone, mais déjà il  me permet de me passer de Youtube sur mon mobile. Toutes les vidéos de Youtube y sont présentes sans avoir à partager ses données. Un jour il existera peut-être une version navigateur. Si vous en connaissez je suis curieux ! 🙂

La gestion des contacts et de l’agenda via Owncloud

Owncloud a été le plus difficile à paramétrer et pour cause, c’est désormais mon point central. J’ai donc pu mettre en place la gestion de tous mes contacts et de mon agenda. Tout ceci se synchronise automatiquement entre mon mobile et la version navigateur.

Sur mobile j’utilise l’app de contacts par défaut et pour l’agenda j’utilise Etar.

Pour les emails se créer des adresses via son nom de domaine

J’ai abandonné mes adresses Gmail, désormais j’utilise différentes adresses en fonction de mes besoins via un nom de domaine spécialement créé. Cela me permet de gérer moi même mes adresses. Mais il est également possible de passer par ProtonMail.

Pour la consultation de mes mails, j’utilise Mozilla Thunderbid sur mon ordinateur et K9 Mail sur mon téléphone.

Open Street Maps pour remplacer Google Maps

Vous avez sûrement déjà entendu parler du concurrent open source de GMaps qui est Open Street Maps. J’ai mis du temps à m’y faire au début et maintenant je pense le préférer à Gmaps surtout en mode GPS. Par contre il y a certaines adresses qu’il a du mal à trouver.

LineageOS à la place d’Android

Alors là c’est ma plus grosse fierté, car malgré la difficulté j’ai tout fait moi même :). J’ai cherché quel OS mettre en place pour remplacer Android. J’avoue qu’au début j’ai cherché ça par hasard en espérant que ça existe. Et je suis donc tombé sur LineageOS. J’ai donc du flasher mon téléphone afin d’installer cette version sur mon téléphone.

Pour savoir comment installer LineageOS sur votre téléphone, je vous conseille de chercher sur votre moteur de recherche LineageOS + le nom de votre téléphone, vous devriez facilement trouver des tutoriels.

Ne souhaitant plus du tout avoir de liens avec Google, j’ai également dû me passer du Play Store de Google. Je n’ai donc pas réinstallé les apps de bases de Google.

Pour installer des apps, je passe par F-Droid pour tout ce qui est opensource et par Aptoide pour toutes les autres applications que l’on trouve normalement sur le Play Store.

ATTENTION si une application nécessite une app Google pour son bon fonctionnement, celle-ci ne marchera pas. J’ai donc du me passer des certaines applications.

Mais désormais je n’ai plus un mouchard dans la poche qui partage toutes mes données avec Google.

Piwik pour remplacer Google Analytics

Piwik est un outil d’analyse que j’ai découvert grâce à Ronan Chardonneau qui est un de mes anciens professeurs. J’ai donc installer Piwik sur le site de mon association Point Local. Par contre sur ce blog, vu l’utilité que j’en ai j’ai complètement supprimé tous les outils d’analyse et les mouchards possibles. Pour ceux m’ayant lu depuis le début, vous avez même pu remarquer que les commentaires via Google+ (feu Google+ 🙁 ) ont disparu.

Diffuser du contenu via une installation maison

Alors à la base l’installation était pour limiter l’usage du wifi à mon domicile. Mais au final c’est aussi une alternative au Chromecast. J’ai sur mon ordinateur directement relié à ma box web et à un ampli, vidéos, musiques, sites de streaming type Netflix. Tout ceci me permet d’écouter de la musique ou de regarder des vidéos sans utiliser le Chromecast.

La conclusion de ma déGooglisation

J’ai trouvé cela super épanouissant de chercher et trouver des solutions afin d’être plus autonome. J’ai passé deux soirées à tenter d’installer LineageOS. J’ai cru que je n’y arriverais jamais que mon téléphone était foutu. Mais après plusieurs tentatives, quelle joie d’y parvenir !

Il arrive encore quelques moments où je me dis que c’était quand même plus simple avant. Mais au final, tout est faisable, cela prend juste un peu plus de temps.

Même si j’en avais déjà conscience, cela m’a permit de me rendre compte comment en rendant tout simple Google et consorts nous avaient rendu totalement dépendant. Le prix de l’indépendance est du temps, de la technique, moins de simplicité et parfois un peu d’argent.

J’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas en commentaire à me dire ce que vous en pensez et à me proposer d’autres alternatives ! 🙂

Par |2019-02-03T16:39:08+00:00février 2nd, 2019|Le Reste d'Internet|2 Commentaires

À propos de l'auteur :

Pierre Legeay
Passionné de nouvelles technologies et des nouveaux moyens de communication, j'ai décidé en Novembre 2013 de lancer mon blog pour partager mes trouvailles, idées et points de vue sur différents sujets.

2 Comments

  1. GIL Morgan 5 février 2019 à 14 h 23 min - Répondre

    Pour écouter de la musique en stream, regardes donc du coté de Ampache. C’est libre et relativement simple à mettre en place.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.